Institut des Systèmes Intelligents
et de Robotique

Partenariats

UPMC

CNRS

INSERM

Tremplin CARNOT Interfaces

Labex SMART

Rechercher

Titre : "Contribution d’un modèle computationnel de sélection de stratégies de navigation aux hypothèses relatives à l’apprentissage spatial"

 

 

Cette soutenance aura lieu le :

 

29 octobre 2010 à 14h00,

UPMC - Compus Jussieu, 4 Place Jussieu 75005 Paris

salle 211, Tour 55-65

 

Résumé:

La nature de l'apprentissage spatial des mammifères, et particulièrement des rats, est l'objet d'un débat ancien impliquant l'existence de deux théories contradictoires: selon la théorie associative, les amers à disposition de l'animal sont appris indépendamment et mis en compétition selon leur capacité à mener l'animal vers le but voulu. La théorie cognitive supporte quant à elle l'intégration de tous les amers dans une représentation spatiale. Enfin, des données neurobiologiques indiquent l'existence de structures modulaires pouvant impliquer les deux hypothèses et pouvant interagir de façon compétitive ou coopérative.

Un modèle computationnel de sélection de stratégies de navigation a été conçu pour prendre en compte ces différentes hypothèses. Sa conception modulaire a nécessité la mise en place d'une règle de sélection ne dépendant pas de la nature de l'apprentissage des stratégies et pouvant privilégier soit certains amers, soit l'utilisation d'une représentation spatiale intégrant plusieurs amers. Ce modèle sélectionne en ligne des stratégies apprises en parallèle par un module séparé dont l'existence est corroborée par des travaux récents démontrant l'implication de structures du cortex préfrontal dans cette fonction.

Ce modèle bio-inspiré est capable de reproduire des expériences dans lesquelles l'influence des amers a donné lieu à des interprétations issues de l'une ou de l'autre des deux théories. Nous y apportons un corpus d'explications, conciliant à la fois les données neurobiologiques et comportementales, ainsi que des prédictions qui permettront aux neurobiologistes d'estimer l'utilité de ce modèle. Une implémentation robotique est également en cours.


Jury :

Philippe Gaussier (Université de Cergy-Pontoise)
Etienne Save (Université de Provence, Marseille): Rapporteur
Bruno Gas (UPMC, Paris): Rapporteur
Examinateur Ricardo Chavarriaga (EPFL, Lausanne): Co-directeur de thèse
Agnès Guillot (UP Ouest, UPMC Paris): Co-directeur de thèse
Denis Sheynikhovich (UPMC,Paris): Invité