Home » Projet » L’agent conversationnel du futur

L’agent conversationnel du futur

Contexte

Durant une interaction, nous adaptons nos comportements à plusieurs niveaux : nous nous alignons sur plusieurs niveaux linguistiques (vocabulaire, syntaxe, niveau de formalité), mais aussi au niveau de nos comportements (nous imitons le sourire de l’autre, la posture, notre expressivité gestuelle…), de nos stratégies conversationnelles (pour être perçu plus chaleureux ou compétent)… Cette adaptation multi-niveaux peut avoir beaucoup de fonctions : renforcer l’engagement dans l’interaction, souligner notre relation à l’autre, montrer notre empathie etc.

Les robots et les agents virtuels sont de plus en plus présents dans notre environnement quotidien et il est aujourd’hui indispensable d’améliorer la qualité des interactions afin que ceux-ci soient mieux acceptés et plus performants. Cette interaction ne peut se faire sans une adaptation temps-réel et continue du comportement de l’agent face au comportement de l’utilisateur. Si des modèles de dialogue existent déjà avec des performances satisfaisantes, des progrès restent à faire en ce qui concerne les comportements non verbaux.

La modélisation temporelle conjointe des comportements non verbaux pour améliorer l’interaction entre humain et agent virtuel

L’objectif principal de ce projet est de développer un modèle d’adaptation au niveau des signaux non-verbaux pour favoriser une boucle interactive entre humain et agent. La création de ce modèle nécessite préalablement l’analyse des comportements et la maîtrise de la modélisation des interactions humain/machine. Lors de ce projet, nous prévoyons d’utiliser les réseaux de neurones récurrents pour la modélisation de la bouche interactive entre interactants et d’étudier l’impact de cette boucle sur la qualité de l’interaction et la perception que se construit l’humain de l’agent virtuel.

Contacts du projets