Institut des Systèmes Intelligents
et de Robotique

Partenariats

Sorbonne Universite

CNRS

INSERM

Tremplin CARNOT Interfaces

Labex SMART

Rechercher

A voir également

Profil

guillot Agnès
Titre : Maître de Conférences
Ne fait plus partie de l'unité

Biographie


Née le 4 mai 1946 à Sainte Maxime sur mer (Var)

  • Fonctions

Maître de Conférences Hors Classe en Psychophysiologie à Paris Ouest - Nanterre

  • Rattachement

Commission Nationale des Universités: Neurosciences Comportementales (69ème)

Commission CNRS de rattachement: Neurosciences Intégratives (27ème)

Ecole Doctorale ED3C

  • Diplômes

1991. Diplôme d'Habilitation à Diriger des Recherches en Psychophysiologie. Paris X. Le comportement de Mus computatrix.

1988. Doctorat de l'Université Paris 7. Spécialité Biomathématiques. Contribution à l'étude des séquences comportementales chez la Souris: approches descriptives, causales et fonctionnelles. Mention Très Honorable. Félicitations du Jury.

1976. Doctorat de Spécialité (3ème cycle) Sciences biologiques. Spécialité Physiologie animale. Université Claude Bernard -LYON I. Contribution à l'étude d'effets sociaux sur le comportement de la souris en cage expérimentale. Mention Très Honorable. Félicitations du Jury.

 

Activités de Recherche

  • Contrôle de la sélection de l'action chez l'animal et l'animat

    Ce travail concerne la modélisation d'architectures de contrôle biomimétique pour la sélection de l'action. En effet, les informaticiens ou roboticiens conçoivent le plus souvent un animat n'effectuant qu'une seule activité. Or, dès lors que l'animat doit poursuivre plusieurs buts, les performances simultanées de certains actes peuvent devenir impossibles, car les mêmes effecteurs peuvent être requis pour des activités incompatibles comme manger-et-boire, explorer l'environnement-et-fuir un prédateur. Choisir l'ordre de succession de ces activités - ou, en d'autres termes, gérer plusieurs buts conflictuels - correspond au problème de la sélection de l'action, problème qui est depuis longtemps étudié par les éthologistes, plus récemment analysé par les neurobiologistes, mais que les roboticiens n'ont pas encore entièrement résolu.

  • Psikharpax, le rat artificiel...

    Concernant le projet Psikharpax, j'encadre (ou ai encadré) trois thèses sur ce thème. L'une a été soutenue en 2003 et concerne une architecture inspirée des ganglions de la base qui intègre la sélection de l'action et la navigation (Benoît Girard, en co-direction avec le Pr. Alain Berthoz du LPPA). Benoît Girard est actuellement Chargé de Recherche CNRS à l'ISIR. Une deuxième concerne l'implémentation de processus d'apprentissages par renforcement dans l'architecture de sélection de l'action de Psikharpax. Co-dirigée par le Dr. Sidney Wiener du LPPA, elle a été soutenue en 2007 par Mehdi Khamassi, actuellement post-doctorant à l’INSERM U846 (Bron). Une troisième - débutant en 2006 - a pour objectif de réaliser un modèle de sélection de stratégies de navigation à intégrer à l'architecture de sélection de l'action précédente. Elle est effectuée par Laurent Dollé et est co-dirigée par le Dr. Ricardo Chavarriaga, de l'IDIAP (Suisse). Ces architectures sont destinées à être implémentées sur le robot Psikharpax, rat artificiel conçu dans le cadre du projet européen ICEA (Integrating Cognition, Emotion and Autonomy).

    Une autre thèse - émargeant au projet Kodamat de l'AnimatLab (LIP6), mais portant également sur la sélection de l'action - a été soutenue en 2005 par Gabriel Robert, en partenariat avec la société Nevrax. Elle présentait une architecture motivationnelle et adaptative à base de systèmes de classeurs gérant des PNJ - personnages non joueurs - dans l'univers complexe et dynamique des jeux vidéo. Gabriel Robert est actuellement développeur dans une entreprise canadienne de jeux vidéo.

  • ...et la souris réelle, Mus computatrix

    Mes travaux sur l'animal réel ont portés sur des données d'éthologie expérimentale (séquences comportementales diurnes et nocturnes de 12 heures relevées sur des souris de laboratoire). Quatre sortes d'approches ont été appliquées en vue de préciser le déterminisme de la sélection de l'action dans les séquences comportementales des souris observées. Une approche descriptive ayant pour but de mettre en évidence une éventuelle organisation dans les suites d'actions effectuées. Une approche causale recherchant quels mécanismes pouvaient être responsables de la succession non aléatoire de certaines actions. Une approche fonctionnelle consistant à se demander si ces mécanismes de sélection de l'action ont pu être mis en place pour maximiser un critère lié à la valeur sélective de l'animal. Une approche dynamique considérant les séquences comportementales comme des trajectoires observables générées par le système complexe que constitue l'animal interagissant avec son environnement. Très brièvement, les résultats montrent l'existence de deux systèmes de contrôle chez la souris. Le premier concerne la périodicité ultradienne de repos et d'activité, qui semble maximiser le gain net énergétique sur 12h de jour et de nuit. Le second concerne la dynamique chaotique des actes pendant chaque période d'activité, qui semble ajuster les besoins énergétiques de chaque animal en fonction des opportunités de l'environnement.


Institutions

The International Society for Adaptive Behavior

Institut de Formation Doctorale de l'UPMC

 

Enseignements

  • Licence Sciences Psychologiques et Sciences de l'Education, Paris X-Nanterre (UFR S.P.S.E.)
    • Enseignement magistral et  travaux dirigés de Biologie générale, Génétique et Hérédité, Neurobiologie
  • Master de Psychologie, Paris X-Nanterre (UFR S.P.S.E.)
    • Modélisation du comportement; Modélisation des processus cognitifs; Systèmes dynamiques et comportementIntelligences Artificielles:: Apports réciproques des recherches sur les systèmes naturels et artificiels.

  • Master Intelligence Artificielle, Reconnaissances des Formes et Applications - Paris 6. Module d'Initiation à la Recherche Vie artificielle : Contexte éthologique de l'approche animat.
  • Master Intelligence Artificielle et Décision - Paris 6. Cours Animat: (1) Contexte éthologique de l'approche animat (2) Sélection de l'action.